Demander un rappel
Actualités

Comment enlever la rouille sur du métal ?

Date: 19 juillet 2022 | Categorie: Articles Conseil

Nettoyer et protéger les pièces mécaniques en métal de la rouille est une opération courante mais aussi nécessaire dans l’industrie afin d’assurer le bon fonctionnement des pièces et garantir leur durabilité. De nombreuses solutions recourant à des process chimiques et mécaniques existent de nos jours pour dérouiller les pièces métalliques. Cependant, en plus d’être souvent chronophages, elles génèrent des risques pour : la santé et la sécurité des opérateurs, d’endommagement des pièces et pour l’environnement.

Safetykleen vous livre ses conseils pour éliminer la rouille facilement et efficacement de vos pièces en métal, mais aussi en toute sécurité.

Comment la rouille se forme-t-elle ?

La rouille se forme suite à une réaction dite d’oxydoréduction, qui est un processus chimique lent impliquant la molécule de fer (que ce soit dans du fer pur ou un alliage à base de fer), présente dans le métal, exposée à l’oxygène de l’air et l’eau. Il intervient donc lorsque le métal est exposé à l’humidité de manière prolongée.

Certaines circonstances vont également favoriser l’apparition de la rouille comme :

  • Des conditions de concentration d’oxygène différentes comme en mer, où la présence d’eau salée accélère encore plus le processus
  • La présence de certains métaux comme le fer qui est très facile à oxyder, au contraire du plomb ou encore de l’acier inoxydable

Dès lors que l’oxydation apparaît, elle corrode le métal, le dilate et le fait changer d’apparence. Par exemple, le cuivre devient orangé puis vert au contact de l’oxydation. Puis l’oxydation va s’étendre au fur et à mesure en fragilisant la pièce métallique jusqu’à ce qu’elle se perfore et s’effrite.

Pourquoi enlever la rouille de vos pièces métalliques ?

Les conséquences de la formation de rouille sur des pièces métalliques sont importantes dans toutes les industries.

La fragilisation des pièces mécaniques due à la rouille peut, sous la pression des process de production, atteindre leur point de rupture et provoquer des arrêts dans les chaînes de production ou des pannes sur des véhicules. Cela peut entraîner des coûts importants d’intervention, mais aussi en termes de pertes de production, ainsi que conduire à des situations à risques pour la sécurité des opérateurs.

Les effets de la rouille engendrent ainsi une surconsommation de la production de fer et d’acier : plus de 15 % de la production d’acier ne servirait qu’à remplacer les pièces abîmées par la rouille, ce qui peut représenter de grosses sommes pour l’entreprise.

Les conséquences sur l’environnement sont également considérables en termes de génération de déchets des pièces métalliques trop endommagées.

La mise en place de méthodes efficaces d’élimination de la rouille dans le cadre d’une maintenance préventive ainsi que le revêtement d’une protection peuvent donc permettre d’assurer la durabilité des pièces, réaliser des économies et épargner de nouveaux achats de remplacement coûteux d’équipement.

 

Comment enlever de la rouille efficacement du métal ?

Un process antirouille dans l’industrie inclut toujours un process de nettoyage des pièces mécaniques et des outils en amont, qui sont généralement couverts de graisse et de poussières. Les pièces nécessitent en outre un nettoyage irréprochable pour que l’adhésion du revêtement de protection se passe dans les meilleures conditions.

Eliminer la rouille des pièces métalliques s’avère une tâche compliquée, surtout lorsque la surface de la pièce n’est pas plane.

Heureusement, il existe actuellement de nombreuses solutions pour dérouiller et dégraisser les pièces métalliques :

  • certaines utilisant des produits chimiques tels que des bains d’acide phosphorique ou chlorhydrique
  • certaines des procédés mécaniques à plusieurs étapes comme le sablage, le grenaillage ou encore le brossage mécanique suivis d’un polissage intense des pièces
  • ou encore d’autres des machines de nettoyage industrielles automatisées comme des bacs à ultrasons ou des machines par immersion

 

Process chimique d’élimination de la rouille

Un process chimique de désoxydation à base d’acide phosphorique, d’acide chlorhydrique ou de soude caustique permet d’éliminer facilement la rouille mais présente de nombreux risques, à la fois pour les opérateurs mais aussi pour les pièces.

Ces produits vont stopper l’oxydation et retirer la rouille mais sont hautement corrosifs et irritants pour la peau, les yeux, les voies respiratoire et digestive en cas d’exposition. Il est donc nécessaire de consulter les Fiches de Données de Sécurité (FDS) de ces produits avant toute manipulation par précaution.

Ils sont également dangereux pour l’environnement, surtout pour la faune et la flore des milieux aquatiques car ils augmentent le pH des cours d’eau. Ils sont aussi très agressifs sur les pièces métalliques et risquent de les endommager, en particulier pour la mécanique de précision où ces process sont à bannir. Il est également obligatoire de tracer la fin de vie de ces produits selon la réglementation.

Process mécanique pour dérouiller les pièces mécaniques

La manière mécanique recourant aux techniques du décapage est la plus courante pour éliminer la rouille des pièces mécaniques, même si elles peuvent être chronophages et souvent pénibles pour les opérateurs.

On peut y trouver notamment le sablage et le grenaillage, qui consistent à projeter des jets de sable ou de grenaille de fer à haute pression sur les pièces métalliques. Ces opérations de traitement de surface exposent les opérateurs à des risques avec l’exposition des poussières générées et dispersées dans l’air, qui peut causer des troubles aux voies respiratoires. Le décapage abrasif à haute pression peut également faire apparaître des piqûres importantes à la surface du métal et endommager les parties plus délicates des composants de manière irréversible.

Il existe également des techniques ayant recours au papier de verre abrasif ou aux brosses radiales métalliques mais elles provoquent des traces de rainures plus ou moins profondes dans le métal.

Toutes ces opérations mécaniques doivent souvent être suivies de polissage intensif pour parvenir à un fini satisfaisant des pièces métalliques afin de pouvoir les revêtir d’une protection.

Process ayant recours à des machines de nettoyage industrielles

Plus rapides, plus simples, plus efficaces, des machines de nettoyage industrielles peuvent à la fois nettoyer la graisse et les poussières sur vos pièces en métal mais également les dérouiller efficacement.

Pour cela, des nettoyeurs ultrasons sont la meilleure solution pour dégraisser et éliminer intégralement la rouille tout en préservant les pièces en métal, même leurs éléments les plus fragiles. Les ultrasons forment des variations de pression qui se propagent dans les matériaux plongés dans un liquide. Ces vibrations à haute fréquence produisent des millions de minuscules bulles microscopiques dont la particularité est d’imploser immédiatement au contact de la pièce en libérant une énergie élevée qui provoquent le décollement des oxydes même dans les recoins inaccessibles. Parallèlement, l’implosion de ces bulles génère des mouvements dans le bain, propices au nettoyage. Grâce à des cycles de nettoyage complètement automatisés, les opérateurs peuvent également se concentrer sur d’autres tâches clés.

Des machines de nettoyage utilisant des bains d’immersion/agitation peuvent également être utilisés pour éliminer la rouille, tout en gardant les pièces intactes et sans intervention des opérateurs.

 

Les solutions de nettoyage antirouille de Safetykleen

Pour le dégraissage et le nettoyage des poussières de vos pièces métalliques avant l’élimination de la rouille, nous vous proposons des fontaines haute pression et des machines de lavage automatique par aspersion performantes, selon la taille de vos pièces et leur degré de salissures, qui fonctionnent avec des solutions lessivielles.

Nos machines de nettoyage haute pression permettent de nettoyer et dégraisser jusqu’à 10 fois plus vite qu’une fontaine de nettoyage manuelle et nos machines à laver par aspersion vous permettent d’augmenter la productivité de vos équipes grâce à leur automatisation.

Nos nettoyeurs ultrasons seront en revanche en mesure de nettoyer vos pièces de la graisse et des poussières tout en éliminant la rouille présente grâce à des bains formulés spécifiquement à vos besoins.

Nos solutions antirouille pour vos pièces en métal

Nos machines antirouille, associées à nos produits à base aqueuse sans COV (Composés Organiques Volatiles), sont en mesure d’enlever rapidement et avec efficacité l’intégralité de la rouille présente sur vos pièces métalliques, sans danger pour les opérateurs, pour les revêtir de leur protection de manière optimale par la suite.

Les bains aux ultrasons pour éliminer la rouille rapidement

Nos solutions innovantes aux ultrasons vont éliminer toute la rouille présente sur vos pièces en maximisant la productivité de vos équipes car les process se réalisent en temps masqué. Obtenez des résultats de nettoyage irréprochables en un seul cycle de quelques minutes.

La méthode par immersion : l’efficacité énergétique

Notre réservoir Rustkleen vous permettra d’enlever la rouille en déposant les pièces dans un bain d’immersion aqueux. Réduisez vos dépenses énergétiques grâce à cette machine sans électricité qui limite toute intervention des opérateurs.

Des produits à base aqueuse antirouille sûrs et sans danger pour l’environnement

Nos solutions de nettoyage à base aqueuse sur mesure, non corrosives, non toxiques et sans COV, sont classés non dangereuses et conviennent aux ultrasons et à l’immersion pour accélérer le process d’élimination, tout en laissant vos pièces intactes.

FAQ

Quelle est la différence entre corrosion et oxydation ?

La corrosion se définit comme le résultat de la détérioration d’un matériau lorsque les atomes de métal à la surface d’un métal s’oxydent en présence d’oxygène et d’eau. L’oxydation est une décomposition électrochimique du métal due à son exposition avec l’oxygène et l’eau. La corrosion est donc un type d’oxydation.

Quel revêtement pour prévenir la réapparition de la rouille ?

Le choix du revêtement pour prévenir de la rouille est déterminant afin de réduire les coûts de maintenance d’entretien et ceux de remplacement. Il doit se faire en fonction des applications spécifiques des pièces métalliques et les conditions auxquelles elles sont exposées afin de les protéger durablement.

Les revêtements temporaires à base d’huile et de graisse de stockage permettent de protéger les pièces pendant une courte période, en général pour leur transport.
Les revêtements permanents, même s’ils sont plus coûteux, permettent de prolonger encore plus la durée de vie des pièces en métal. On y trouve des méthodes qui consistent à recouvrir la pièce d’une couche de métal, qui va isoler la pièce des contacts avec l’air et l’eau, tels que :

  • Le revêtement non réactif, d’une couche d’oxydation dite passivant : avec l’étain (surtout dans l’agroalimentaire), le chrome et le cadmium
  • Le revêtement réactif : avec le zinc quand il est oxydé, on dit alors que l’acier est galvanisé

On trouve enfin des revêtements tels que la peinture anti-corrosion, le vernis ou bien des méthodes d’intégration d’éléments d’alliage avec des aciers tels que l’acier Corten ou inoxydable.